Rechercher

Horaires

 
Lundi : 16h - 18h
Mercredi : 10h30 - 12h & 16h - 18h30
Vendredi : 16h - 18h
Samedi : 10h - 12h
 

Où nous trouver ?

 
Maison des Associations
"L'Envolée"
8, place de la Mairie
73230 Barby
 

Nous contacter

 
Téléphone : 04.79.71.35.79
bibliotheque.barby@wanadoo.fr
 

Nos partenaires

 
Savoie-Biblio: www.savoie-biblio.fr
Commune de Barby : www.barby73.fr

Abonnez-vous à la page facebook de la bilbiothèque les Mille Feuillets pour être au courant de l'actualité de la bibliothèque.

It appears you don't have a PDF plugin for this browser. No biggie... you can click here to download the PDF file.

It appears you don't have a PDF plugin for this browser. No biggie... you can click here to download the PDF file.

It appears you don't have a PDF plugin for this browser. No biggie... you can click here to download the PDF file.

It appears you don't have a PDF plugin for this browser. No biggie... you can click here to download the PDF file.

Un océan, deux mers, trois continents / Wilfried N’SONDE

Il s’appelle Nsaku Ne Vunda, il est né vers 1583 sur les rives du fleuve Kongo.
Orphelin élevé dans le respect des ancêtres et des traditions, éduqué par les missionnaires, baptisé Dom Antonio Manuel le jour de son ordination, le voilà au tout début du 17eme siècle, chargé par le roi des Bakongos de devenir son ambassadeur auprès du Pape. En faisant ses adieux à son Congo natal, le jeune prêtre ignore que le long voyage censé le mener à Rome, passe par le nouveau monde et que le bateau où il embarque est chargé d’esclaves. Il va vivre trois années d’infamie et de drames. Un véritable chemin de croix spirituel, mental et humain. Pour lui, tous ces déshérités, ces malheureux, ces hommes qu’on vend comme des objets, comme si leurs vies ne valaient rien, le poussent à douter de sa foi en Dieu et en l’homme. Ce personnage a bien existé.

 

Les années / Annie ERNAUX

« Les années » traversent 60 ans de la vie de l’auteur, et plus largement 60 ans d’une vie française, de politique, de musique, de cinéma, de mouvements de libération de la femme.
Ces années sont ponctuées par les souvenirs de l’auteur activés par des photographies la représentant. Cette vie est assez ordinaire : c’est celle d’une petite fille issue d’un milieu plutôt modeste, qui fera des études supérieures et s’élèvera socialement. Elle deviendra professeur de lettres, se mariera, aura des enfants, divorcera. Une trajectoire comme tant d’autres.

Ce sera précisément cela le propos d’Annie Ernaux : à travers cet ouvrage elle va montrer les multiples similitudes d’une vie intime à une autre. Elle modifie la conception de l’autobiographie pratiquée jusqu’ici. Afin de renforcer le caractère impersonnel de ses souvenirs pour s’intéresser davantage à la mémoire collective, elle utilise le « elle » « nous » « on » refusant l’utilisation du « je »

Dans ce roman, l’auteur nous livre « l’esprit d’une époque » grâce à un remarquable travail sur la temporalité.

 

Tristan / Clarence BOULAY ♥ coup de cœur du comité de lecture

Ida, illustratrice française, embarque sur un cargo et après une semaine de traversée se retrouve au bout du bout du monde, sur l’île volcanique Tristan da Cunha (dans l’Atlantique sud entre l’Afrique du sud et le Brésil) , où elle a choisi de séjourner quelques mois. Très peu habitée l’ile est difficile d’accès et fonctionne avec des codes très précis, au rythme des rares cargos qui s’en approchent.

Peu à peu elle participe aux activités de la petite communauté : chasse, pêche, tricot .. et quand un cargo fait naufrage près de l’île elle propose d’accompagner une équipe de trois hommes pour aider à sauver les oiseaux mazoutés. Avec l’un des hommes de l’équipe va naître un amour merveilleux et impossible qui va totalement transformer la jeune femme.
Coup de cœur du comité pour ce livre. L’écriture, très agréable, transporte le lecteur vers ces paysages désolés très bien décrits.

 

Alabama Song / Gilles LEROY

1918. Quand Zelda, jeune fille de la bonne société blanche de l’Alabama profond, rencontre et épouse le lieutenant Scott Fitzgerald, se doute-elle que sa vie va s’en trouver dramatiquement bouleversée ? Galvanisé et enivré par le fulgurant succès de Gatsby le Magnifique, le couple devient la coqueluche du Tout-New York. Tel Icare leurs ailes vont brûler.

Gilles Leroy raconte avec sensibilité et parti-pris (la patine dorée de Scott s’en trouve altérée) la vie tantôt biographique, tantôt fantasmée de Zelda. C’est elle qui se raconte (utilisation du je). Elle, libre, audacieuse, fantasque et créatrice tourmentée. Cannibalisée par son mari, entravée dans sa veine artistique par son entourage bien-pensant qui n’eut de cesse de la confiner à son rôle tout écrit de femme de, on l’enferma.

Dans un style flamboyant et éblouissant, Gilles Leroy rend justice et hommage à Zelda, oubliée dans l’ombre de Francis et lui rend un nom.
Un très beau chant d’amour. A lire passionnément.

 

La vie parfaite / Sylvia AVALLONE

Le quartier des Lombriconi, à Bologne, zone pauvre éloignée du centre-ville, deux barres d’immeubles concentrant la misère et les jeunes en difficulté. C’est là qu’habite Adèle, 17 ans. Elle est enceinte, le papa du bébé est en prison et elle part accoucher seule, le matin de pâques. Il n’y a pas d’avenir dans ce quartier pour les jeunes, elle décide d’abandonner l’enfant. A quelques kilomètres, dans le centre-ville, Dora et Fabio qui eux ne peuvent pas avoir d’enfant, décident d’adopter. Autour de ces deux femmes, Adèle et Dora, gravitent les témoins de leur histoire, dont Zéno, lycéen, qui va aider Adèle.

Belle écriture, c’est un roman très fort, magnifique, sur la misère, la galère, et sur la maternité. Le comité de lecture vous recommande la lecture de ce livre.

 

 Kisanga / Emmanuel GRAND

Kisanga c'est le nom du nouveau partenariat qui doit être signé entre la France et la Chine pour exploiter une mine de cuivre en République Démocratique du Congo. Quinze ans plus tôt, lors d'un embargo, un marché illégal risque de compromettre cet accord, un certain Miwumbe détient des photos accablantes. Lauzière, un mercenaire, est chargé de récupérer ces photos. Affaire qui aurait dû se faire rapidement mais rien n'est facile sur le continent Africain. Il faudra aussi compter sur Olivier Martel, ingénieur des Mines scrupuleux et idéaliste et Da Costa, journaliste parisien qui a des comptes à régler avec la société d'exploitation minière.

« Kisanga » est un habile mélange de fiction et de réalité...

 

Trois saisons d’orage / Cécile COULON

Sous la forme d’une saga le récit dévoile l’histoire d’un village retiré « les Fontaines » devenu grâce à l’ouverture d’une carrière de pierres un gros bourg. Le village est marqué par une très forte identité liée aux Trois Gueules, l’étrange et angoissante montagne qui domine le plateau, menace sa population, gronde parfois et se venge tragiquement des atteintes qu’on lui porte.

Dans ce cadre sauvage s’est installé André médecin venu de la ville, son fils Benedict qui sera lui aussi médecin, Agnès sa belle-fille. Tous les trois aiment Les Fontaines et se dévouent pour ses habitants, mais pour « ceux des Fontaines » ils restent des gens venus de la grande ville, « ils ne sont pas d’ ici », et puis naîtra la petite fille d’André, Bérangère et « Elle est née ici, » elle est vraiment des Fontaines. En parallèle la famille de Maxime et Delphine vrais paysans des Fontaines depuis des générations, travaillent dur pour suivre les progrès, défendre leurs terres que convoitent les citadins et s’adapter aux nouveaux besoins. Ils sont aidés surtout par un de leurs enfants, Valère de la même génération que Bérangère, qui devient bientôt un des piliers du récit.


Le style évolue au fil de l’histoire, précis et presque détaché pour fixer le cadre. Il nous entraîne à mesure que les personnages se précisent dans leurs émotions et laisse planer un malaise permanent lié aux trois Gueules. L’issue se tisse inexorablement en tressant les destinées des trois éléments , les deux familles et la montagne . Cécile Coulon bien que très jeune (née en1990 à Clermont Ferrand) a déjà publié des œuvres poétiques et plusieurs romans appréciés par la critique ; en toile de fond ils traduisent souvent l’opposition et la méfiance réciproque entre la ville et la campagne et la lutte entre l’homme et la nature. Le comité a beaucoup apprécié cet ouvrage prenant et émouvant, reflet des crises liées aux changements des modes de vie au cours de la fin du XXème siècle.